Pour une économie non-aristotélicienne / For a non-Aristotelian economy

22 mai 2017

Galerie Ecritures: Exposition Pierre LAFOUCRIERE

lafoucrière

Pierre LAFOUCRIERE

« Les Musiques du Silence »

Vernissages

le vendredi 02 juin à 19h

Fonds d’Art Moderne et Contemporain

et le samedi 03 juin à 11h

Galerie Ecritures

Expositions du 03 juin au 23 juillet 2017

Visite en compagnie de l’artiste samedi 03 juin 2017 à partir de 14h00

Au Fond d’Art Moderne et Contemporain

A l’occasion des 90 ans de Pierre LAFOUCRIERE, la municipalité de Montluçon et la Galerie Ecritures vous proposent une exposition rétrospective de son travail. A cette occasion sera présentée la monographie publiée par Ecritures : Pierre LAFOUCRIERE « Un Chemin de Lumière ».

Né en 1927 à Louroux-de-Bouble (03), Pierre Lafoucrière vit et travaille à Meudon et dans l’Allier. Parti de la figuration, son itinéraire l’a mené d’une peinture aux couleurs fortes et riches à une vision transcendée de la nature, à la fois raffinée et plus écrite. Deux rencontres ont profondément marqué sa vie de peintre : Paul Gay dans les années 50, Nane Stern en 1974.

Peintre de la lumière et de la transparence, Pierre LAFOUCRIERE est très inspiré par l’art sacré. Il est d’ailleurs revenu à ses passions premières en réalisant des vitraux à Louroux-de-Bouble, mais aussi à Corny (11 fenêtres) et Pont de l’Arche (4 fenêtres) dans l’Eure, ceux de l’église claustrale de Ligugé (86) (35 fenêtres) et dernièrement ceux du centre diocésain de Saint Désert (72).

Inspiré aussi par les auteurs et ami des poètes, il a illustré des éditions originales de J.M. BARNAUD, Alain BORNE, Louis DALLANT, Henri KREA, Jean-François MANIER … Il a également calligraphié et illustré de manière monumentale la « Messe sur le Monde » de THEILLARD de CHARDIN, acquise par le Musée MANDET de RIOM.

« L’art peut-il être gai et profond ? L’oeuvre de Pierre Lafoucrière dont la peinture heureuse puise ses arguments dans la lumière et les débats de la couleur, le prouve à l’envi. “L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible” disait Paul Klee. C’est justement ce que réussit Pierre Lafoucrière. Ce qu’il nous donne à voir c’est de quelque façon notre joie d’exister. Cela commande mieux que l’admiration, la gratitude. » Jean-Pierre Siméon, écrivain, poète, auteur dramatique, actuellement directeur artistique national de la manifestation « Le printemps des Poètes ».

Loin de la Poussière

Quand l’homme se laisse aveugler par les choses, il se commet avec la poussière. Quand l’homme se laisse dominer par les choses, son cœur se trouble. Un cœur troublé ne peut produire qu’une peinture laborieuse et raide, et conduit à sa propre destruction. Quand ténèbres et poussière contaminent le pinceau et l’encre, c’est la paralysie ; dans pareille impasse, l’homme a tout à perdre et rien à gagner, et finalement rien n’y pourra plus réjouir son cœur.

Aussi, je laisse les choses suivre les ténèbres des choses, et la poussière se commettre avec la poussière ; ainsi mon cœur est sans trouble, et quand le cœur est sans trouble, la peinture peut naître.

Shi Tao  Les propos sur la peinture du moine Citrouille Amère, chapitre 15.

Oeuvres dans les collections publiques :

  • Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
  • Musée d’Art Contemporain du Vatican
  • Musée Français de la Carte à Jouer
  • Issy-les-Moulineaux
  • Musée de Lidice
  • Musée Bertrand, Châteauroux
  • Musée de Celle, Allemagne
  • Musée d’Art et d’Histoire, Meudon
  • Musée Municipal, Evreux
  • Musée de la Lithographie, Saint-Pourçain-sur-Sioule
  • Musée Municipal, Saint-Ouen
  • Musée d’Evreux
  • F.R.A.C. Auvergne
  • Fonds d’Art Contemporain, Gennevilliers
  • Fonds d’Art Contemporain, Montluçon
  • Fonds d’Art Contemporain, Conches
  • Collection du Conseil Général des Hauts-de-Seine
  • Collection du Conseil Général de Haute-Normandie
  • Collection I.F.I. 03, Avermes
  • Mairies : Boëge, Commentry, Louroux-de-Bouble

Bibliothèques, Médiathèques :

  • Bibliothèque Nationale, Paris / Montluçon / Cagnes-sur-mer / Clermont-Ferrand / Grasse / Montélimar / Nice / Nîmes / Riom / Toulouse / Vichy

Art Mural :

  • 1981 – 1982 – Tapisseries. Ecole Nationale d’Arts Décoratifs, Aubusson
  • 1964 – Peintures. Village de l’Espérance, Burdignin, Haute-Savoie
  • 1959 – Céramique. Lycée agricole de Lapalisse, Allier

L’art sacré

2012  Vitraux chapelle du centre diocésain de la Saône et Loire à Saint Désert

2011 Un chemin de Pâques pour la Basilique de Paray-le-Monial

2006-2007 Verrières du Baptistère, église Sainte Colombe, Villejuif, Val-de-Marne

Réalisation : Ateliers Duchemin, Paris

2003-2005 Vêtements liturgiques, diocèse d’Evreux, Eure

2002 Croix de procession, Porte de tabernacle (émaux sur cuivre), église claustrale, abbaye Saint-Martin, Ligugé, Vienne

2000-2002 Vitraux (35 fenêtres), église claustrale, abbaye Saint-Martin, Ligugé, Vienne

Réalisation : Atelier du Vitrail Limoges

2001 Vitraux (4 fenêtres), chapelle Saint-Luc, hôpital de Pont-de-L’Arche, Eure

Réalisation : Atelier Dominique Bogros-Bony, Paris

1993 “Chemin de Pâques”, émaux peints sur verre antique, église de Néris-les-Bains, Allier

1992-1993 Vitraux (11 fenêtres), église de Corny, Eure

Réalisation : Atelier Jacques Bony, Paris

1974 “Chemin de Croix” (14 peintures), église de Louroux-de-Bouble, Allier

1973 Collezione d’Arte Religiosa Moderna (14 peintures), Musées du Vatican

1968 “Etoile du matin” (vitrail), église de Louroux-de-Bouble, Allier.

Réalisation : Atelier Michel Durand, Paris

1964 “Chemin de Croix” (14 peintures), Ermitage Notre-Dame des voirons, Haute-Savoie

Film sur Youtube :

www.youtube.com/watch?v=B6Iwl0yKuLc

Paray le Monial Lafoucriere – YouTube

http://www.youtube.com

Evocation du « Chemin de Croix », « Chemin de Pâques », oeuvre du peintre Pierre Lafoucrière pour la Basilique de Paray-le-Monial.

www.youtube.com/watch?v=IqUL5ly5SQg

Lafoucrière Corny 1993 – YouTube

http://www.youtube.com

Paul Bigo, curé de Corny, a confié à Pierre Lafoucrière la réalisation de l’ensemble des vitraux de l’Eglise de Corny. Les vitraux ont été …

www.youtube.com/watch?v=ZY22qXXYeVg

Lafoucriere – YouTube

http://www.youtube.com

« Un jardin de couleurs », tel est l’intitulé de la très belle exposition d’oeuvres du peintre Pierre Lafoucrière, installée par Sophie Rozenberg dans sa …

www.youtube.com/watch?v=N1qxf8kaf1k

Galerie ECRITURES 1 rue Pierre Petit 03 100 MONTLUCON    http://www.koifaire.com/auvergne/galerie,ecritures-15609.html  facebook  http://www.facebook.com/galerie.ecritures

17 mai 2017

Jean-Louis Baudron: Cut-ups & collages: Transhumance de Haute Mer

Filed under: Actualité, art & culture, collages, cut-ups, galerie, Interzone — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 9:57

 

Cut-ups & Collages https://www.facebook.com/jeanlouis.baudron

Thème similaire: Des paquebots de croisière pour les migrants?

Galerie Didier Devillez: Exposition Dominiq Fournal

Filed under: Actualité, art & culture, exposition, peinture — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 9:24

D’autres  peintures de Dominiq Fournal

Didier Devillez
a le plaisir de vous convier
au vernissage de l’exposition

DOMINIQ FOURNAL

Stanley Pool

peintures récentes

le samedi 27 mai 2017
de 16 à 19h

exposition
du 27 mai au 24 juin 2017
ouvert les jeudi, vendredi et samedi
de 14 à 18h30
et sur rendez-vous

GALERIE DIDIER DEVILLEZ
53 rue Emmanuel Van Driessche
1050 Bruxelles (Belgique)
Tél. +32 (0)475 931 935
devillez@skynet.be galeriedidierdevillez.be tribal-collection.com

29 avril 2017

Brion Gysin: Come to free the words

Filed under: art & culture, Interzone, Poésie — Étiquettes : , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 10:58

Extrait de Brion Gysin, Poems of Poems.

Ecouter l’enregistrement: Come to free the words

20 avril 2017

Le Point: Comment nos ancêtres autistes ont joué un rôle clé dans l’évolution

Filed under: Actualité, art & culture, recherche médicale — Étiquettes : , , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 11:06

http://www.lepoint.fr/histoire/comment-nos-ancetres-autistes-ont-joue-un-role-cle-dans-l-evolution-16-04-2017-2120189_1615.php

Les gènes de l’autisme ont pesé lourd au cours de l’évolution humaine. De quoi porter un autre regard sur ce handicap. Mais aussi sur la préhistoire.Par Penny Spikins*,

Publié le 16/04/2017 à 15:30 | Le Point.fr

Comment nos ancêtres autistes ont joué un rôle clé dans l’évolution

Les gènes de l’autisme ont pesé lourd au cours de l’évolution humaine. De quoi porter un autre regard sur ce handicap. Mais aussi sur la préhistoire.

Par Penny Spikins*,

Publié le 16/04/2017 à 15:30 | Le Point.fr
L'archéologie et l'histoire des origines de l'homme commencent seulement à prendre en compte le rôle important des personnes autistes.
L’archéologie et l’histoire des origines de l’homme commencent seulement à prendre en compte le rôle important des personnes autistes. © Shutterstock

15 avril 2017

Jean-Louis Baudron: Cut-ups & collages: Le Jour se Lève

Filed under: Actualité, art & culture, collages, galerie, Interzone — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 6:14

Le Jour se Lève

https://www.facebook.com/jeanlouis.baudron

Jean-Louis Baudron: Cut-ups & collages: Le Nid de Merle

Filed under: art & culture, collages, Galerie, Interzone — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 1:27

 

https://www.facebook.com/jeanlouis.baudron

16 mars 2017

Galerie Ecritures: Monodies

Filed under: Actualité, art & culture, Galerie, Interzone — Étiquettes : , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 8:19

Dans le cadre du Printemps de Poètes, La Galerie ECRITURES présente

MONODIES

Marc-Albéric Lestage             Stéphane Branger

Le vendredi 24 Mars à 18h30

Entrée libre

 

 

MONODIES c’est la rencontre de deux voix qui déambulent librement dans les parages d’une orchestration quelque peu anachronique : une performance tangible mêlant musique et poésie au gré de la temporalité.

MONODIES est le premier spectacle entièrement original créé par Stéphane Branger et Marc-Albéric Lestage, après leur précédente collaboration autour de l’œuvre de Maurice Mac-Nab, l’un des plus célèbres poètes du Chat Noir.

MONODIES donne à entendre des voix parlées, du kaval, de la basse, un piano jouet, de nombreux éléments d’ambiance…

 

L’intensité du voyage est rarement proportionnelle à sa durée. Même si la répétition de celui-ci, le soir et le matin, peut nous laisser croire à une quelconque maîtrise de l’espace. Les paysages qui se dessinent alors derrière la vitre ne semblent pas émerger du réel, tant la brume s’efforce de couvrir ces formes. (extrait de «Le train du matin»)

Passager comme la cire sous la flamme gloutonne, l’instant d’avant se pelote à nos lèvres sucrées. Il scintille et somnole, figeant la braise des jeux pressés à l’orée pile de son récit. Long tapis d’heures enchevêtrées, masque d’énigme au doux visage tressant les rires énamourés. (extrait de «Fin décembre»)

 

Stéphane Branger

Auteur et musicien, il mène ces deux activités en parallèle et parfois en complémentarité. Son écriture poétique s’est essentiellement développée en revues et dans les livres d’artistes. Comme vocaliste, il a publié trois albums dans les domaines de la chanson et du pop-rock. Depuis plusieurs années il travaille sur l’élaboration de véritables paysages sonores.

Bibliographie : Jours hétéroclites, La destruction des machines, Satori à Tours

 

Marc-Albéric Lestage

Multi-intsrumentiste essentiellement attiré par les climats acoustiques, il a depuis quinze ans flirté avec les frontières du folk, des musiques cinématiques ou encore patrimoniales. Avec la parution successive de trois recueils de textes (en français et en anglais), il pose les premières pierres de son tout jeune parcours littéraire.

Bibliographie : Pacification, Gens d’étrange, Le perchoir à poules

13 mars 2017

Galerie Didier Devillez: Exposition Ulrich Sante / Franca Ravet

Filed under: Actualité, art & culture, exposition, galerie, peinture — Étiquettes : , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 7:43

 

Galerie Didier Devillez
exposition
du 18 mars au 8 avril 2017
ouvert les jeudi, vendredi et samedi
de 14 à 18h30
et sur rendez-vous
Didier Devillez et Stephan Marquardt
ont le plaisir de vous convier
au vernissage de l’exposition


Surface et profondeur

ULRICH
SANTE

Sculptures

/

FRANCA
RAVET

Peintures

le samedi 18 mars 2017
de 16 à 19h

GALERIE DIDIER DEVILLEZ
53 rue Emmanuel Van Driessche
1050 Bruxelles (Belgique)
Tél. +32 (0)475 931 935
devillez@skynet.be
galeriedidierdevillez.be
tribal-collection.com

Jean-Jacques Birgé: Agitation frite, témoignages de l’underground français

Pourquoi le public a-t-il toujours trois métros de retard sur la musique par rapport aux arts plastiques ? Cette question a probablement trait à la difficulté des analystes de cerner le hors-champ. Le livre de Philippe Robert interroge une quarantaine de musiciens de l’underground français sur l’origine de leur vocation et ce qu’elle a engendré. La variété du paysage hexagonal défile à la fenêtre.

agitation-frite

Le recueil de Philippe Robert, Agitation frite, témoignages de l’underground français, paraît au moment où La Maison Rouge expose Contre-cultures 1969-1989, l’esprit français. Ce n’est pas un hasard si ce sous-terrain musical est totalement absent de la galerie parisienne. D’un côté nous sommes en face d’un mouvement toujours vivace qui crée sans se préoccuper de la mode, de l’autre on continue à entretenir le mythe de modes passagères qui marquèrent leur temps. Les deux se complètent, l’art des uns répondant à la culture des autres. L’exposition embrassant son époque recèle évidemment quelques magnifiques pièces et le livre de Philippe Robert recense les engagements d’opposition rétifs à tout ce qui pourrait être récupérable.

Pourquoi le public a-t-il toujours trois métros de retard sur la musique par rapport aux arts plastiques ? Cette question a probablement trait à la difficulté des analystes de cerner le hors-champ. Circulez, y a rien à voir ! La société du spectacle adore encenser les rebelles des beaux quartiers, tandis que les musiques de traverses échappent à toute classification bien ordonnée. L’inclassable est la règle, contraire à la loi du marché. La spéculation ne pouvant donc s’exercer que sur du long terme, elle n’intéresse pas les modernes. Entendre étymologiquement ceux qui créent la mode, un système de l’éphémère dont les collectionneurs font leurs choux gras. Conclusion de ce prologue, pour avoir participé activement à la plupart des aventures évoquées par l’exposition et dans le bouquin, je vois essentiellement de la nostalgie dans la première qui a tourné la page alors que le second m’en apprend énormément sur ce qui m’est pourtant le plus proche et qui reste d’actualité !

Pour ce premier volume d’entretiens, car on imagine mal qu’il en reste là, Philippe Robert a choisi d’interroger chacun sur l’origine de son art. Quelle étincelle mit le feu aux poudres ? En suivant le cordon Bickford jusqu’au Minotaure, l’histoire de chacun se déroule à grand renfort d’anecdotes dessinant des parcours atypiques qui ne se croisent que par la nature même de la musique, son partage. À la reprise d’articles précédemment publiés dans Revue & Corrigée, Vibrations, Octopus, Supersonic Jazz ou le blog Merzbo-Derek, il ajoute des entretiens inédits qui lui ont semblé indispensables à ce portrait prismatique de l’underground musical le plus inventif de la scène française. Ainsi Gérard Terronès, Dominique Grimaud, Gilbert Artman, Pierre Bastien, Dominique Répécaud, Jérôme Noetinger, Jacques Oger, Sylvain Guérineau, Yann Gourdon et moi-même complétons les témoignages de François Billard, Pierre Barouh, Michel Bulteau, Jac Berrocal, Jacques Debout, Albert Marcoeur, Christian Vander, Richard Pinhas, Pascal Comelade, Christian Rollet, Guigou Chenevier, Bruno Meillier, Daunik Lazro, Dominique Lentin, Jean-Marc Montera, Didier Petit, Yves Botz, Camel Zekri, Noël Akchoté, Christophe & Françoise Petchanatz, Lê Quan Ninh, Jean-Marc Foussat, Jean-Louis Costes, Jean-Noël Cognard, Julien Palomo, Romain Perrot délivrés à la charnière de notre siècle et du précédent.

Si le recueil est plus passionnant que tous les autres panoramas publiés récemment, il le doit à l’opportunité des questions de Philippe Robert qui, connaissant son sujet, pose celles qui le titillent. Sa curiosité est communicative. Les musiciens des groupes Magma, Urban Sax, Catalogue, Mahogany Brain, Soixante Étages, Etron Fou Leloublan, Camizole, Vidéo-Aventures, Heldon, Lard Free, Workshop de Lyon, Un drame musical instantané, Les I, Dust Breeders, Vomir, comme les producteurs des labels Saravah, Futura ou Potlatch savent que leurs rencontres sont aussi déterminantes que les mondes qui les habitent. Si la première partie de l’ouvrage est un kaléidoscope d’inventions sans étiquettes, la seconde partie glisse vers une forme, plus conventionnelle à mes yeux et mes oreilles, de l’improvisation issue du jazz et sa déclinaison prévisible, la noise. Il n’empêche que je me suis laissé emporter par la lecture, passant une nuit blanche à le dévorer sans en perdre une miette. L’underground est tout sauf raisonnable.

→ Philippe Robert, Agitation frite, témoignages de l’underground français, 366 Pages, 15 X 19,5 cm, Ed. Lenka Lente, 25€

https://blogs.mediapart.fr/jean-jacques-birge/blog/030317/agitation-frite-temoignages-de-lunderground-Français

Rusty Truck: Beat Filter of the Wichita Vortex: The Continuing Impact of Robert Branaman’s Films, Text, Paintings and Assemblages by Marc Olmsted

Filed under: Actualité, art & culture, beat, livres, Poésie — Étiquettes : , , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 6:45

I first heard of Bob Branaman from L.A. performance artist Milo Johnson, who said to the effect that I “had to meet this guy, he knew all the Beats.”  I have to admit to a certain cynicism – such claims of Beat friendship are made by people who might’ve waved at Allen Ginsberg across the room, let alone had a few sentences with him.  My cardinal sin here rebounded in my face like an elastic band with an iron anvil on the end: “Well, how come I don’t know about him if he’s so fucking great?”  Not only do I now stand corrected, but it proved a profound teaching for my own poet’s obscurity dark to the horizon as well.  That Acme Dynamite roadrunner cartoon moment – the whites of my eyes blinking from a sooty, burned carcass in a moment of clarity – if you can’t make this American culture money, accidentally or otherwise, it has no interest in your droning commentaries.  You are a ghost.

Allen Ginsberg wrote his Vietnam poem-critique “Wichita Vortex Sutra” in 1966, itself a collage of conversation and radio snippets from a portable tape recorder Bob Dylan gave him.  Less known is that the term “Wichita Vortex” was a phrase Ginsberg heard from his friends Michael McClure, Bruce Connor, Charles Plymell and Robert Branaman, all who migrated to East and/or West Coast from this strange Kansas center of America.  For the most part, these figures also experimented outside of both poetic and artistic disciplines they were often pigeon-holed in.  Film, collage, stage plays, and photography were exploded through the shifting paradigm of the 1950s/60s Beat phenomenon.

Of all of these artists, Branaman is a seminal (and at the same time, perhaps the most obscure) figure of this period.  Known well by his contemporaries, Branaman’s own wild trajectory from alcoholism and addiction to recovery fused with a near-cursed lack of self-promotional skills shoved him under the radar.  (His good friend, Charles Plymell, suffers a similarly shocking lack of recognition, if for no other reason than his refusal to be his own publicist, even with an astounding novel like Last of the Moccasins.)

Branaman’s numerous contributions and collaborations with William Burroughs, McClure and Ginsberg now seem to be finally getting the cultural and historical place they deserve, helping to examine the larger multi-media aspect of the Wichita Vortex in its filtering of American mind – deconstructing and reassembling its artifacts in ways that are now part of mainstream media culture.

Enter Bob’s garage in Santa Monica, California for some of these artifacts.  He is still very active in his late 70s, this man Allen Ginsberg called “one of the most exquisite visionary artists in America.”  Bob’s running out of room.  His assemblages are stacked like hubcaps.  His paintings are piled together.  His seriagraphs lie on a work table – you might get one free if he feels like it.  Bob’s energy is exceptionally cheerful.  He practices the Chinese energy work Qi Gong and is a long time practitioner of Arica (Oscar Ichazo’s mystery school – see John Lily’s Center of the Cyclone for a good account) as well as a follower of Garchen Rinpoche, a Tibetan Buddhist master of high regard.  The result: it can be quite giddy to be with Bob, a feeling similar to just arriving in your childhood friend’s back yard.  The potential for fun is limitless.  There is much laughter.  I usually like to go to a little Santa Monica coffee shop with him for breakfast.  It’s his place.  Cheap pancakes, eggs, bacon and coffee.  There will always be a few people coming along.  Bob’s stories begin and they are uniformly hilarious.  He DID virtually know all the Beats – except he once saw Kerouac, drunk, surrounded in a bar and thought Jack wanted to be left alone.  Other than that, he can tell you stories about anyone you bring up.

More of this article at:

https://rustytruck.wordpress.com/2012/07/15/beat-filter-of-the-wichita-vortex-the-continuing-impact-of-robert-branamans-films-text-paintings-and-assemblages-by-marc-olmsted/

 

Jean-Louis Baudron: Cut-ups & collages: Jeux de tigres

Filed under: Actualité, art & culture, collages — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 6:24

25 janvier 2017

Anthony Rousseau: Installation « Partition(s) » – Safra’ Numériques 2017 – Amiens du 07 au 11 février

Filed under: art & culture, Interzone — Étiquettes : , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 8:35
anthony_partitions
Bonsoir à toutes et à tous,
Je vous informe que mon projet « Partition(s) » sera visible du 07 au 11 février à Amiens dans le cadre des Safra’Numériques.
Présent durant toute la manifestation, je serai ravi de vous revoir à cette occasion.
Bien à vous
Anthony
Teaser vidéo du projet  : https://vimeo.com/184588126

« Partition(s) » est une installation interactive qui intègre l’oculométrie ou « eye-tracking » comme moyen d’exploration et d’activation de séquences musicales.

En portant son regard sur un écran, le spectateur active un corpus d’éléments visuels contenant des séquences musicales qu’il module par son activité oculaire, déterminant les modalités et les variations d’une écriture sonore en devenir…
Ce projet pluridisciplinaire s’inscrit dans un contexte artistique personnel. En effet, il est une amplification de mes recherches sur les différentes interfaces (tangible, haptique et sans contact) et sur la question du « spect-acteur » à l’oeuvre, notamment à travers l’aspect narratif.
Création visuelle et sonore : Anthony Rousseau
Développement informatique et interface : Adrien Fontaine
Le projet « Partition(s) » a reçu le soutien de la Ville de Lille et de l’association COMBO.

24 janvier 2017

Charles Plymell: collages and drawings

Filed under: Actualité, art & culture, Galerie, Interzone — Étiquettes : , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 7:38

Voir tout l’album à http://www.eclipticgallery.com.au/gallery/album56

November 6, 2013 - Orlando, Florida, United States - Thousands of job seekers attend the bi-monthly Central Florida Employment Council Job Fair at the Central Florida Fairgrounds in Orlando. The jobless rate in Central Florida in August 2013, the latest available figure, was 6.6%, lower than the national average rate of 7.3%. (Paul Hennessy/Polaris)

November 6, 2013 – Orlando, Florida, United States – Thousands of job seekers attend the bi-monthly Central Florida Employment Council Job Fair at the Central Florida Fairgrounds in Orlando. The jobless rate in Central Florida in August 2013, the latest available figure, was 6.6%, lower than the national average rate of 7.3%. (Paul Hennessy/Polaris)

 

Galerie Ecritures: Meilleurs voeux

Filed under: Actualité, art & culture, Galerie, Interzone — Étiquettes : , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 7:04

La Galerie ECRITURES et ses artistes vous présentent leur meilleurs vœux pour l’année 2017, vœux de santé, de prospérité et réussite pour vous et ceux que vous chérissez.

La galerie présente en ce moment une exposition collective des œuvres de CHARPENTIER, CINQUIN, COLLECINI, DANJOUX, DUBOIS, ESTAQUE, FISSORE, LAFOUCRIERE, Pierre MARCHAND et PASTOR. A partir du mois de mars, seront exposés des dessins de Gérard Guyomard, jusque fin mai et en Juin juillet une rétrospective des oeuvres de Pierre Lafoucrière est organisée avec la Ville de Montluçon pour une exposition au Fond d’Art Moderne et Contemporain, rue des Faucheroux à Montluçon et à la Galerie Ecritures, à cette occasion, la Galerie Ecritures publiera une monographie autour de l’oeuvre de Pierre Lafoucrière.

ecritures_2017

Galerie ECRITURES 1 rue Pierre Petit 03 100 MONTLUCON    http://www.koifaire.com/auvergne/galerie,ecritures-15609.html  facebook  http://www.facebook.com/galerie.ecritures

Al Winans: Remembering Harold Norse

Filed under: Actualité, art & culture, Interzone, Littérature, livres, Poésie — Étiquettes : , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 7:37

al-winans_norse

Neeli and I visit the ancient warrior
Praised by William Carlos Williams
And other literary giants
Ninety years old
Early stages of dementia setting in
Plays hide-and-seek inside
His solitary room
Now an old man trapped
In deaths shadow

He reads us a poem from
His collected works
His voice still loud and clear
Like Sunday church bells
Lays the book aside becomes
Frail and vulnerable again

This rock of ages with peaked hat
Walks slowly with us to the cafe
Across the street complains
As Neeli orders him a cup of coffee
‘ »Make mine black, » he says
Then asks why I didn’t put milk in it

This forgotten warrior walking
Back to the care facility
Neeli shielding him with an umbrella
To ward off the cold rain

« That’s my hotel, the Beat Hotel”
He says
Hotel Nirvana racing inside his blood

He stops says, “I can’t go on.”
Out of breath
As if the next step might be his last

He is like a bird
His eyes nesting
In my soul
Feeding on poetry
The Sum total of his life

https://www.facebook.com/AD.Winans

adw-birthday-2017

23 janvier 2017

Galerie Didier Devillez: Exposition Philippe Guitton

Filed under: Actualité, art & culture, Galerie, Interzone — Étiquettes : , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 6:35

Véronique de Bellefroid et Didier Devillez
ont le plaisir de vous convier
au vernissage de l’exposition

PHILIPPE GUITTON

Peintures, dessins

le samedi 28 janvier 2017
de 16 à 19h

devillez_guitton

exposition
du 28 janvier au 18 février 2017
ouvert les jeudi, vendredi et samedi
de 14 à 18h30
et sur rendez-vous

GALERIE DIDIER DEVILLEZ
53 rue Emmanuel Van Driessche
1050 Bruxelles (Belgique)
Tél. +32 (0)475 931 935
devillez@skynet.be
galeriedidierdevillez.be
tribal-collection.com

Facebook

Bruno Dubuc: Quand Laborit déboulonnait l’astrologie dans la bonne humeur

Filed under: Actualité, art & culture, biologie, recherche médicale — Étiquettes : , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 7:52

Publié le 14 janvier 2017

Je vous présent cette semaine un second extrait d’entrevue avec Laborit trouvé sur de vieilles cassettes audio numérisées durant le temps des Fêtes. Toujours sans date ni contexte, on peut toutefois reconnaître la voix d’une animatrice radio bien connue au Québec, Christiane Charette, qui s’entretient durant une quinzaine de minutes avec Laborit et Élizabeth Tessier. Cette astrologue française affirme avoir été chercher Laborit comme « sceptique » pour lui donner la réplique dans le livre d’échanges Étoiles et Molécules qu’elle a fait paraître chez Grasset en 1992.

Le ton un peu badin de l’entrevue est donné par Tessier elle-même qui traite d’entrée de jeu Laborit de macho en affirmant que son acceptation du le projet s’est fait surtout sur la base de « sa belle gueule » car pour lui « y’a pas grand-chose au niveau neurone » ! Ce à quoi Laborit, en gentleman qu’il est plutôt, s’empresse de rectifier qu’elle est une femme intelligente et cultivée, capable d’accepter la critique. Mais le reste de l’entretien va quand même montrer qu’il n’en pense pas moins sur l’astrologie en tant que telle…

Lire l’article en entier et écouter l’enregistrement à http://www.elogedelasuite.net/?p=3427

1 décembre 2016

France Culture: La science et la religion doivent-elles dialoguer ?

https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/la-science-et-la-religion-doivent-elles-dialoguer

Réécouter: https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=a803dd29-7671-4972-9e13-44d8b29135ff

Aujourd’hui, la question des relations entre sciences et religions et des appels au « dialogue » entre ces deux domaines pourtant si éloignés par leurs objets et leurs méthodes refait surface.

La science est la science, qui n’est pas la religion, la religion est la religion, qui n’est pas la science. Après des siècles de conflit entre ces deux « sphères de la vie de l’esprit », si on peut les appeler ainsi, on avait fini par comprendre qu’il ne faut pas les confondre, ni les mélanger ni surtout subordonner l’une à l’autre. Car si on ne respecte pas leurs différences, qui sont irréductibles, on s’empêtre dans des tentatives concordistes menées à grand coup de sparadrap syncrétique, ou on fabrique une harmonie toujours artificielle entre les connaissances scientifiques et les croyances religieuses.

Pourtant, depuis quelques années, on assiste à un regain d’intérêt pour ce qu’on appelle « le dialogue entre science et religion » ? Mais un tel dialogue est-il seulement possible ? Et, si oui, sur quoi porte-t-il ? Et que vise-t-il ?

Yves Gingras est sociologue, professeur à l’université du Québec à Montréal et titulaire de la chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences. Il vient de publier L’impossible dialogue, sciences et religions (PUF)

Intervenants

  • Yves Gingras : Professeur d’histoire des sciences à l’université du Québec à Montréal

La Conversation scientifique Etienne Klein 

11 novembre 2016

L’île logique

Filed under: Actualité, art & culture, clowns, Enseignement, Mathématiques, théatre — Étiquettes : , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 5:41

Bonjour à tous,

D’abord, info de taille : comme chaque fois que nous vient l’automne c’est aussi le festival Clown Hors Piste dont L’île logique est partenaire depuis le début : 18, 19 et 20 novembre à Theix(56)
Aussi vous trouverez bien sûr toutes les infos sur : www.clownhorspiste.fr et surtout, je vous mets en bas de ce mel un courriel type de communication que je vous invite à diffuser le plus largement sur vos réseaux !!
Vous y verrez notamment, en plus de Didier Super, Los exentricos et de nombreuses compagnies, que L’île logique y jouera son spectacle PILOUFACE le dimanche à 15h30 à la salle Ty Théâtre, aussi pour ceux qui ne nous ont pas encore vu n’hésitez pas à réserver !!

Par ailleurs, la parution de mon livre A l’endroit de l’inversion, petit essai en clownologie mathématique, préfacé par Cédric Villani et Bertil Sylvander, qui traite entre autre de l’importance de la démarche clownesque de celui qui cherche en sciences est bientôt prêt à paraître, aussi n’hésitez pas à revenir vers moi si vous souhaitez le recevoir (prix pas encore fixé…)

Enfin, L’île logique propose désormais un 8e spectacle clown et sciences : Un océan de plastique. Il s’agit de voir, scientifiquement et clownesquement, les dangers et les solutions de la pollution des océans par les plastiques. Bientôt un petit clip de présentation, mais dès à présent une page dédiée sur notre site.

Par ailleurs, les cours et ateliers de théâtre scientifique continuent (projet maths et sport à Maubeuge, cours à l’UBS, nombreux projets dans les collèges…) nous espérons un stage (adultes) pour 2017 !

Au plaisir et à bientôt pour d’autres nouvelles…

Bien à vous,
merci,
Cédric.
www.ilelogique.fr

 Ça y est, le mois de novembre est là !
et avec lui c’est l’automne qui s’installe, les jolies couleurs et les pêches aux champignons et autres parties de chasse aux palourdes qui s’organisent…
Mais qui dit novembre, dit aussi une nouvelle édition du Festival Clown Hors Piste !
Alors pendant qu’on ressort les écharpes, bonnets et autres grosses chaussettes molletonneuses, on en profite aussi pour aller chercher son nez rouge au fond de la malle !

ilelogique

Pour ce huitième festival, qui se déroulera les 18, 19 et 20 novembre à Theix, le collectif Clown Hors Piste vous a concocté une édition haute en couleur ! Avec entre autres Colette Gomette (et son tout nouveau spectacle Prézidente !), Les Acides AnimésLas PolisPilouface, les compagnies Content pour rien et Face ô nez,… sans oublier la venue exceptionnelle des Espagnols de Los exentricos et de l’inqualifiable Didier Super !!!

En résumé, le festival Clown Hors Piste c’est : 11 spectacles en salle, des animations gratuites dans l’espace festivalier (maquillages, concerts, clowns, scène ouverte,…), petite restauration, buvette, goûters, conférence-rencontre, projections de films,… mais aussi des animations clownesques et de nombreuses surprises en amont du festival dans le pays de Vannes. Une occasion de découvrir un autre clown, accompagnés (ou pas !) de vos enfants…

Pour ce qui est des informations complémentaires (tarifs, horaires, programmation complète,…) vous pouvez aller faire un tour sur :

 ↝ Petite précision : les réservations sont ouvertes et fortement conseillées (surtout pour les spectacles du soir…). Il n’y en aura -peut être- pas pour tout le monde, alors n’hésitez plus ! & ça se passe par ici : https://sites.google.com/site/clownhorspiste2014/actualite/archives-depuis-2009/clownhorspiste2012/programmation/presse/reservations-2012

↝ On en profite également pour vous glisser qu’il nous manque encore des bénévoles… Donc si certains d’entre vous souhaitent passer du côté organisationnel de la force, n’hésitez surtout pas à nous faire signe (via la page facebook : https://www.facebook.com/Festiclown56/ ou en vous adressant directement à Anne, la responsable bénévoles : <jeurisanne@orange.fr>)

Au plaisir de vous croiser prochainement,

Clownement vôtre,
Cédric

18 juillet 2016

Bruno Dubuc, Eloge de la suite: Le bon plaisir d’Henri Laborit, une émission de France Culture de 1989

Filed under: Actualité, art & culture, biologie, livres — Étiquettes : , , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 5:45

Publié le 15 juillet 2016

« Poursuivant mon plan de match pour l’été, je commence aujourd’hui la diffusion de la dernière émission de radio enregistrée par les bons soins de M. Patrice Faubert (et numérisé par les miens!). L’émission s’appelait « Le bon plaisir » et l’on ajoutait ensuite le nom de la personne interviewée (dans ce cas-ci, Le bon plaisir d’Henri Laborit). L’émission fut diffusée entre 1985 et 1999, le samedi après-midi pendant 3 heures et il s’agissait de mettre en avant l’œuvre d’une personnalité du monde de la culture. Plusieurs personnalités y ont ainsi défilé comme Cornelius Castoriadis, Françoise Giroud, Jorge Semprun, etc.

L’entretien, fait par Marion Thiba et produit par Thierry Pons, a été diffusée le 4 février 1989. La cassette de M. Faubert indique pour sa part la « nuit du 11 avril 1989 », probablement une rediffusion. Elle indique aussi qu’il manque 10 minutes au début, d’où le commencement abrupte de la partie d’aujourd’hui. Peut-être un jour les retrouvera-t-on grâce aux CD de la bibliothèque de Tolbiac…  »

La suite à http://www.elogedelasuite.net/?p=3145

 

16 mai 2016

Andrew Lees: Mentored by a Madman: The William Burroughs Experiment

https://www.amazon.fr/Mentored-Madman-William-Burroughs-Experiment/dp/1910749109

In this extraordinary memoir, neuroscientist Andrew Lees explains how William Burroughs, author of Naked Lunch and troubled drug addict, played an unlikely part in his medical career. Lees draws on Burroughs search for an addiction cure to discover a ground-breaking treatment for shaking palsy, and learns how to use the deductive reasoning of Sherlock Holmes to diagnose patients. Lees follows Burroughs into the rainforest and under the influence of yagé (ayahuasca) gains insights that encourage him to pursue new lines of pharmacological research and explore new forms of science.

Available at Notting Hill Editions: http://www.nottinghilleditions.com/authors/andrew-lees/409

Andrew Lees

Andrew Lees is a Professor of Neurology at the National Hospital, London. He is the recipient of numerous awards including the American Academy of Neurology Life Time Achievement Award, the Association of British Neurologist’s Medal, the Dingebauer Prize for outstanding research and the Gowers Medal. He is one of the three most highly cited Parkinson’s disease researchers in the world. He is the author of several books, including Ray of Hope, runner-up in the William Hill Sports Book of the Year and The Silent Plague.
REVIEW OF Mentored by a Madman: the William Burroughs Experiment

Mentored by a Madman. The William Burroughs’s Experiment is a fascinating personal account, by one of the world’s leading neurologists, of his quest to find better treatments for Parkinson’s disease. He takes the reader on an extraordinary journey inside and outside the brain, encompassing the commanding heights of academic neurology and the Amazonian Rain Forests. His deep humanity and honesty shines throughout. The inevitable comparison with late, great Oliver Sacks is entirely just. And Lees’ mentor William Burroughs would be well pleased.” – Raymond Tallis

More at:

https://www.eventbrite.com/e/mentored-by-a-madman-the-william-burroughs-experiment-prof-andrew-lees-tickets-23417904583

http://hqinfo.blogspot.fr/2016/05/mentored-by-madman-wiiliam-burroughs.html

https://www.waterstones.com/book/mentored-by-a-madman/andrew-lees/9781910749104

23 janvier 2016

L’île logique: Un joyeux tour autour du Soleil…

Filed under: Actualité, art & culture, clowns, Enseignement, Mathématiques, théatre — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 10:58

Bonjour à tous,
Toute l’équipe de L’île logique se joint à moi pour vous souhaiter une excellente, productive et paisible année 1+2+3+….+63 !!!

De nombreux projets se profilent pour cette année (sortie d’un livre sur clown et maths, projets audiovisuels…) nous vous tiendrons informés, chut….

Un reportage sur bip tv est désormais visible ici :
https://www.youtube.com/watch?v=_5Fli-JHhvw&feature=youtu.be

L’île logique sera dans les Alpes les 14 et 15 mars, le 31 mars et 1er avril vers Rodez ; nous vous invitons aussi dès à présent à réserver votre we du 2 juillet pour la nuit des maths (où nous serons
présents avec la pièce de théâtre L’Affaire 3.14) :
http://www.nuitdesmaths.org/presentation/en-bref/

Pour les stages que nous organisons, n’hésitez pas à diffuser, c’est nouveau et ça met du temps (manque de stagiaires !!) :
http://ilelogique.fr/index.php/stages-cours/113-stage-maths-clown

Enfin, n’hésitez pas dès maintenant à nous contacter pour la semaine des maths ou celle de la science !!

Merci,
bien vous,
et belle année 1+2+3+….+ 63 !!
Cédric
www.ilelogique.fr

16 janvier 2016

Bruno Dubuc: Laborit au Musée d’art contemporain de Montréal à travers l’œuvre de Patrick Bernatchez

Filed under: Actualité, art & culture, Film, vidéo — Étiquettes : , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 10:50

Signe de la pertinence de la pensée de Laborit pour notre temps, je commence l’année 2016 en vous parlant de l’exposition « Patrick Bernatchez – Les Temps inachevés » au Musée d’art contemporain (MAC) de Montréal où des extraits de réflexions de Laborit alimentent l’une des œuvres de Bernatchez. Intitulée « Lost in time », l’œuvre en question est un film (dont on peut voir un extrait ici, avec quelques bribes de Laborit à la fin) qui fait partie d’un corpus plus vaste sur notre rapport au temps qu’explore l’artiste interdisciplinaire depuis 2009.

La suite de cet article dans l’Eloge de la suite.

Bruno Dubuc: Dominique Dupagne : Laborit pour penser les rapports de domination

Filed under: Actualité, art & culture, biologie, Enseignement, Littérature, vidéo — Étiquettes : , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 10:44

http://www.elogedelasuite.net/?p=2557

Dupagne

Ce site est devenu une telle « caverne d’Alibaba » (dixit un lecteur du site…) que je ne suis parfois plus certain moi-même si j’ai traité de tel sujet ou de tel auteur. Heureusement, il est doté d’un moteur de recherche, outil fort utile dans ces circonstances… Alors quand j’ai eu un doute sur le cas de Dominique Dupagne, j’ai simplement tapé son nom dans le moteur de recherche d’Éloge de la suite. J’ai alors été stupéfait de constater que je n’avais pas encore parlé de lui dans ce site. Il aura fallu qu’une lectrice me signale dernièrement plusieurs de ses interventions où il cite Laborit pour que je me rende compte de cet oubli impardonnable que je vais tenter de réparer aujourd’hui !

La suite de cet article dans l’Eloge de la suite .

 

Older Posts »

Commencez votre blog avec WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :