Pour une économie non-aristotélicienne / For a non-Aristotelian economy

14 mai 2015

France Culture: Les statistiques font-elles la loi ?

Filed under: Actualité, Economie, Management — Étiquettes : , , , , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 4:30

http://www.franceculture.fr/emission-esprit-de-justice-les-statistiques-font-elles-la-loi-2015-05-14

14.05.2015 – 15:00

Ecouter l’enregistrement: http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=5034797

« Un gouvernement par les règles mais pas par les hommes » : tel était l’idéal de la cité grecque et demeure au-delà, l’horizon de toute démocratie. Mais les règles, que sont-elles au juste ? Elles sont certes faites par les citoyens mais en retour elles donnent corps au socius en le représentant. C’est ce qui fait la référence dogmatique du droit. Mais voici que le gouvernement est tenté de radicaliser cette dimension impersonnelle en substituant aux hommes des instruments « objectifs » de mesure, comme des statistiques ou des algorithmes. C’est cette dérive qui menace aujourd’hui les institutions du droit, et c’est ce que dénonce un ouvrage qui vient de sortir d’un juriste, professeur au Collège de France qui sera l’invité d’esprit de justice aujourd’hui.

Avec l’agenda de Marie Boëton, de La Croix

Et le reportage de Sophie Bober auprès de Thierry Bodin, salarié à Sanofi depuis une trentaine d’années et délégué CGT.

Invité(s) :
Alain Supiot, professeur au Collège de France, Directeur de l’Institut d’études avancées de Nantes, auteur de « L’esprit de Philadelphie : La justice sociale face au marché total ».

Thème(s) : Idées| Droit| gouvernance| statistiques

Document(s)

La Gouvernance par les nombres , Alain Supiot  Fayard, 2015

24 juillet 2014

France Culture: Les statistiques font-elles une politique ?

Filed under: Economie, France culture, Management — Étiquettes : — Isabelle Aubert-Baudron @ 7:58

Du Grain à moudre d’été : 24.07.2014 – 18:15

http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-d-ete-les-statistiques-font-elles-une-politique-2014-07-24

Hier l’institut nationale des statistiques et des études économiques, l’Insee, révélait une nouvelle série d’indicateurs. Moral des chefs d’entreprises, stable, embauches, stables, croissance, stable… les chiffres se succèdent et se ressemblent… la conjoncture est morose. Les statistiques qu’on retrouve régulièrement à la Une de nos journaux dessinent une France qui stagne, immobile, en panne… les synonymes ne manquent pas, on les a tous eu ces trois dernières années.

Le moindre frémissement est commenté, récupéré par des politiques qui ne racontent plus d’autre histoire que celle des chiffres. Pourtant la réalité économique et sociale ne se résume pas à l’arithmétique. C’est là un débat permanent : les statistiques sont-elles des données objectives au service de la décision politique… ou bien des outils qu’on manipule pour servir une idéologie ?

Sans doute un peu des deux… il faut peut être commencer par revenir aux origines mêmes du mot « statistique » forgé au 18e siècle à partir du terme italien statista, l’homme d’Etat. C’est donc bien, dès le départ, un outil au service du gouvernement. Ce qui a évolué, c’est que les statistiques sont devenues une fin autant qu’un moyen. La culture de l’évaluation, appliquée à l’action publique, a fait son chemin.

Alors est-ce que les statistiques font aujourd’hui la politique ? C’est la question ce soir  du Grain à Moudre d’été.

Invité(s) :
Albert Ogien, sociologue, directeur de recherche au CNRS et membre du CEMS
Emmanuel Didier, economiste, Professeur à l’Ecole d’économie de Toulouse
Augustin Landier, economiste Professeur de finance à la Toulouse School of Economics

Ecouter l’émission

Sur le même sujet:

http://www.michalon.fr/Police.html

Commencez votre blog avec WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :