Pour une économie non-aristotélicienne / For a non-Aristotelian economy

15 avril 2017

Jean-Louis Baudron: Cut-ups & collages: Le Jour se Lève

Filed under: Actualité, art & culture, collages, galerie, Interzone — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 6:14

Le Jour se Lève

https://www.facebook.com/jeanlouis.baudron

Publicités

Jean-Louis Baudron: Cut-ups & collages: Le Nid de Merle

Filed under: art & culture, collages, Galerie, Interzone — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 1:27

 

https://www.facebook.com/jeanlouis.baudron

Henri Laborit & Fabrice Rouleau: L’Alchimie de la Découverte

 

Henri Laborit – Fabrice Rouleau : « L’Alchimie de la Découverte » (Grasset)

Des hommes-grenouilles au gamma OH http://semantiquegenerale.free.fr/Articles/Des%20hommes.htm

Pour le meilleur des mondes  http://semantiquegenerale.free.fr/Articles/minaprine.htm#_Toc479154169

L’inhibition de l’action http://semantiquegenerale.free.fr/Articles/minaprine.htm#_Toc479154170

L’Île logique: « A l’endroit de l’inversion », enfin la parution !!

Filed under: Actualité, Edition, livres, Mathématiques — Étiquettes : , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 1:04

Bonjour à tous,

« A l’endroit de l’inversion »,
petit essai en clownologie mathématique,
préfacé par Cédric Villani et Bertil Sylvander
, édité par L’île logique… est paru !!

Aussi, si vous souhaitez vous le procurer :

Envoyez un chèque de 20 Euros par exemplaire souhaité (15€+ 5€ de frais d’expédition)
à l’ordre de « L’île logique » à l’adresse suivante :

Cédric Aubouy
Locméren des prés
56390 Grand-Champ

Merci de préciser votre adresse postale et je vous retournerai votre livre dédicacé par voie postale !!

Si vous préférez venir retirer directement le livre chez moi, alors 15€ par exemplaire suffiront…

N’hésitez pas à faire tourner et/ou à revenir vers moi pour quoi que ce soit,
merci à tous pour votre soutien !
Cédric Aubouy
L’île logique, compagnie burlesque de théâtre et clown de sciences théoriques
www.ilelogique.fr

Couverture (recto verso) :

Regards croisés entre clown-théâtre et sciences fondamentales.
L’archétype du clown comme approche alternative des sciences et des mathématiques,
le théâtre comme lieu de décomplexion.
L’absurde peut-il éveiller le sens critique ?
L’inversion et le doute pour s’interroger sur la création ou la découverte, sur l’intuition, la trouvaille…
Qu’est-ce qui motive celui qui cherche ?
Peut-on aimer avoir des problèmes ?
In-Con-science, sans avec science…
Savoir qu’on ne sait pas et ne pas savoir qu’on sait…
Le sage connaît-il le pas sage ?

Ni un traité de clown, ni un scénario de maths, juste une vie de l’esprit…

x-x’ = x(1-1′)

Cédric Aubouy est comédien, clown, musicien, auteur, compositeur, logicien en mathématiques de formation,
il aime jouer au go en mangeant de l’Ossau iraty.
Il a écrit 7 spectacles de théâtre burlesque de sciences théoriques en créant la compagnie L’île logique,

il propose des cours et stages de théâtre scientifique, des animations ou des concerts scientifiques, conférences…
C’est la première fois qu’il parle de lui à la 3e personne.

Lenka Lente: Réédition : Listening d’Urs Leimgruber, Jacques Demierre & Barre Phillips

Filed under: Actualité, Edition, livres — Étiquettes : , , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 12:49

URS LEIMGRUBER JACQUES DEMIERRE BARRE PHILLIPS

LISTENING

FRANÇAIS / ANGLAIS / ALLEMAND

274 PAGES

20 EUROS

_________________________________________________________________
 PARU LE 1er MARS 2017

PHILIPPE ROBERT

AGITATION FRITE

TÉMOIGNAGES DE L’UNDERGROUND FRANCAIS

GROS LIVRE

360 PAGES – 25 EUROS

 

LENKA LENTE 7, BOULEVARD G. GUIST’HAU 44000 NANTES

Eleventh Moon: Photos du concert à Tarabel le 25 mars 2017

Filed under: Actualité, concert, Interzone, musique — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 12:21

https://www.facebook.com/eleventhmoon70s/

Voir tout

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes sur scène et concert L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes qui jouent des instruments de musique et guitare
 L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène, joue d’un instrument de musique et enfant
L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène, joue d’un instrument de musique et chapeau
L’image contient peut-être : 1 personne, joue d’un instrument de musique et nuitL’image contient peut-être : 1 personne, chapeau
L’image contient peut-être : une personne ou plus
L’image contient peut-être : 1 personne L’image contient peut-être : 1 personne, concert L’image contient peut-être : une personne ou plus

Galerie Didier Devillez: Focus Mars – Nicolas Alquin

Filed under: Actualité, exposition — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 11:38

Nicolas Alquin (1958)

exposition
du 22 avril au 20 mai 2017
ouvert les jeudi, vendredi et samedi
de 14 à 18h30
et sur rendez-vous

Reine, pièce majeure
Iroko ocré, 2016
139 x 45 x 44 cm

Sculptures et dessins
Exposition Galerie Didier Devillez
du 22 avril au 20 mai 2017

GALERIE DIDIER DEVILLEZ
53 rue Emmanuel Van Driessche
1050 Bruxelles (Belgique)
Tél./Fax +32 (0)475 931 935
devillez@skynet.be
galeriedidierdevillez.be
tribal-collection.com

Jean Azarel: Il est temps d’être « Encore plus nu »

Filed under: Actualité, Edition, Interzone, livres, Poésie — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 11:28

Bonsoir,

Hé oui, le printemps est en avance, et il est déjà temps d’être « Encore plus nu »

Les extraits à entendre ici : https://jeanazarel.bandcamp.com/

Le livre à commander en consultant l’avis de parution en PJ (10 € c’est donné)

Une bonne occasion de mettre du coeur (et du corps) à l’ouvrage !

Et nous restons à l’écoute de lieux, cafés, librairies, médiathèques, pour présenter « Encore plus nu », n’hésitez pas à me contacter

A très bientôt

Jean

_______________________________________

Gros Textes

Avis de Souscription

Encore plus nu

de

Jean Azarel

J’aspire à concasser la lune

pour qu’elle jouisse

d’une utilité nouvelle.

J’aspire à l’idéal des fous

de faire danser

les murs impies

des cachots.

J’aspire à supprimer

toutes les entraves,

tous les temps morts,

vider les camions bennes

des beautés saccagées.

J’aspire aux écritures hallucinées.

J’ai toujours chéri

le mélange des genres.

Buffle-punaise

Petit pois-enclume

Orgie-chasteté

Concave-convexe

Pommade-cynorrhodon

Missel-amulette

J’aspire

à tuer dans l’oeuf

les désirs normalisés.

————————————————————————————————

ISBN : 978-2-35082-323-2

94 pages au format 21 x 14 cm,

10 € (+ 2 € de port – port compris à partir de l’achat de 2 exemplaires)

Commande à

Gros Textes

Fontfourane

05380 Châteauroux-les-Alpes

(Chèques à l’ordre de Gros Textes)

 

Le Figaro: Les très chers audits de l’Assistance publique

Filed under: Actualité, Economie, Management, médecine — Étiquettes : , , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 11:17

http://sante.lefigaro.fr/article/les-tres-chers-audits-de-l-assistance-publique

Par 

INFO LE FIGARO – En 2016, l’AP-HP a dépensé plus de 1,2 million d’euros en missions de conseil qu’elle est pourtant en mesure de mener en interne.

Une administration exsangue a-t-elle les moyens de dépenser les deniers publics pour faire des expertises externes qu’elle est en mesure de réaliser en interne? Selon des documents de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) que Le Figaro s’est procurés, plus d’1,2 million d’euros a ainsi été alloué à des prestataires extérieurs pour la seule année 2016.

La somme de 1,2 million d’euros représente 153 années de prise en charge de cancer du sein et 516 accouchements à l’AP-HP.

Parmi eux, des cabinets de conseil comme Capgemini, Ylios, Adopale, Toptech ou GE Healthcare. Qu’ont-ils accompli? Une mission sur la chirurgie ambulatoire pour un total de 202.080 euros. Elle visait quatre hôpitaux, dont Cochin et Lariboisière. Une autre, intitulée «optimisation des blocs opératoires» a coûté 207.900 euros pour cinq établissements (Mondor, Louis Mourier, Saint-Antoine, Cochin et Lariboisière). Encore une? «La réduction du temps d’accès aux consultations» pour la modique somme de 190.704 euros. L’audit concernait Avicenne, La Pitié, Lariboisière et Robert Debré.

En octobre dernier, la Cour des comptes épinglait la précédente directrice de l’AP-HP. Il lui était reproché d’avoir eu recours à des coachs et des consultants extérieurs privés. Montant des prestations d’audit extérieures: 3,7 millions d’euros pour trois ans de mandat. Mireille Faugère avait été débarquée en novembre 2013, officiellement pour sa gestion des urgences de l’Hôtel-Dieu, une éviction «politique», selon elle.

«Optimisation des blocs»

Interrogé par Le Figaro, un cadre du siège de l’AP tombe de sa chaise: «En interne, il existe des entités compétentes pour faire ce genre d’audits. Pourquoi a-t-on besoin de consultants externes et pour quels résultats? Martin Hirsch (directeur général de l’AP-HP depuis fin 2013, NDLR) nous avait dit qu’il n’était plus possible de dépenser ainsi l’argent du contribuable.» Devant l’intitulé des missions réalisées, ce même cadre répond: «L’optimisation des blocs? Mais on en fait depuis dix ans, il faut arrêter!» Un politique, proche de Martin Hirsch, grand connaisseur du monde de la santé et des cabinets ministériels, ajoute: «Au siège, il y a une structure appelée le cimetière des éléphants censée réaliser des audits, exactement ce qu’ils demandent à Capgemini. L’AP a de quoi faire en interne, comme toutes les grandes administrations.»

La somme de 1,2 million d’euros représente 153 années de prise en charge de cancer du sein et 516 accouchements à l’AP-HP. Le budget annuel de cette dernière est de 7,3 milliards d’euros. Amer, un médecin fait observer que ce total «c’est entre dix et quinze postes de praticien hospitalier pour une année, selon l’échelon». C’est aussi plus d’une trentaine de salaires d’infirmières en début de carrière.

Contacté par Le Figaro, Martin Hirsch, ancien haut-commissaire du gouvernement Fillon, assure pourtant: «Quand je suis arrivé à l’AP-HP, j’ai mis fin aux marchés que j’ai trouvés avec de grands cabinets de consultants. J’ai décidé qu’on n’aurait plus recours à ce type de prestations onéreuses et qui me semblaient relever de ce qu’on devait faire nous-mêmes. Cela m’a conduit à baisser le budget de la direction du pilotage et de la transformation, qui dépensait environ 1,5 million d’euros pour ce type de prestations et le ramener à 50.000 euros par an.» Des affirmations contredites par les chiffres consultés par Le Figaro.

France Culture: En Inde et en Nouvelle-Zélande, le fleuve reconnu comme un être vivant

Filed under: Actualité, Ethique — Étiquettes : , , , , — Isabelle Aubert-Baudron @ 11:05

https://www.franceculture.fr/environnement/en-inde-et-en-nouvelle-zelande-le-fleuve-reconnu-comme-un-etre-vivant

En Nouvelle-Zélande comme en Inde, trois fleuves, dont le Gange, viennent d’être dotés du statut de « personnalité juridique », qui en fait des entités vivantes en matière de droit. Des décisions qui interrogent sur la place donnée au droit de la nature, dans le monde comme en France.

Une embarcation descend le Gange, à l'aube, à Varanasi, en Inde.
Une embarcation descend le Gange, à l’aube, à Varanasi, en Inde. Crédits : David ClappGetty

Depuis 1870, la tribu Iwi luttait, en Nouvelle-Zélande, pour la reconnaissance de ses droits sur le fleuve Whanganui. Après 150 ans, elle a finalement obtenu gain de cause : le troisième plus long cours d’eau du pays, le Te Awa Tupua en maori, a été reconnu par le parlement néo-zélandais comme une entité vivante, avec le statut de “personnalité juridique”.

« Il aura sa propre identité juridique, avec tous les droits et les devoirs attenants, a précisé le ministre de la Justice, Chris Finlayson. Cette approche qui accorde à un fleuve une personnalité juridique est unique« . Selon la nouvelle législation, le fleuve est un être vivant « partant des montagnes jusqu’à la mer, y compris ses affluents et l’ensemble de ses éléments physiques et métaphysiques« . La tribu a été dédommagée par le gouvernement néo-zélandais à hauteur de 52 millions d’euros de frais de justice et de 30 millions d’euros supplémentaires pour la protection du fleuve.

Quelques jours à peine après cette décision, c’est en Inde que deux fleuves considérés comme sacrés ont obtenu à leur tour un nouveau statut juridique. Le Gange et la Yamuna, où les hindous pratiquent régulièrement des ablutions, ont été qualifiés d’ »entités vivantes ayant le statut de personne morale » par la haute cour de l’État himalayen de l’Uttarakhand. Ces nouveaux statuts permettront aux citoyens de saisir la justice au nom de ces fleuves, très lourdement pollués en Inde par les déchets industriels.

A ECOUTER La Bioversité a-t-elle besoin de grands principes ? (Du Grain à moudre)

Situé dans la partie sud de l'île du Nord, le Whanganui se déverse dans le détroit de Cook après un parcours de 290 km.
Situé dans la partie sud de l’île du Nord, le Whanganui se déverse dans le détroit de Cook après un parcours de 290 km. Crédits : James Shook

Des tribus autochtones pour le droit de la nature

Si vous donnez la personnalité juridique à une personnalité non-humaine, c’est une petite révolution en soi qui signifie un certain changement dans l’aspect anthropocentrique ou biocentrique de la perception qu’on a du monde, de l’homme et de son environnement, raconte à ce sujet Marie-Angèle Hermitte, ancienne directrice de recherche au CNRS et pionnière du droit du vivant et du droit de l’environnement. Si vous donnez une personnalité juridique aux entités non-humaines vous cessez de considérer que l’humain est le seul à pouvoir avoir des droits. Dans une perspective un peu philosophique c’est évidemment essentiel car ça contribue à laisser plus de place, au moins en théorie, au non-humain à côté des humains. »

Sur le plan purement juridictionnel ça veut dire que vous n’allez plus avoir des associations qui plaident en leur nom parce qu’elles défendent tel ou tel élément de l’environnement. Vous allez avoir des gens qui vont plaider en tant que fleuve ou en tant qu’oiseau par exemple. Marie-Angèle Hermitte

Les décisions néo-zélandaise et indienne s’inscrivent dans la droite ligne de la politique de l’Equateur, qui a écrit dans sa Constitution que n’importe quel individu peut se faire le porte-parole des éléments de la nature. Elles sont assez représentatives de l’évolution récente des droits de la nature, particulièrement dans les pays où les peuples autochtones ou indigènes se font les représentants de la nature en plus d’eux-mêmes.

Le cas néo-zélandais est extrêmement puissant, précise Marie-Angèle Hermitte, puisqu’il s’agit d’une tribu à qui on confie des responsabilités de gardien, au sens juridique, du fleuve. Ça n’est pas n’importe qui qui va parler au nom de ce fleuve : quand vous parlez vous-même, vous parlez avec vos mots, vos tripes, etc. Quand un peuple autochtone qui a toute sa cosmologie derrière parle du fleuve, tel que le fleuve a été construit dans son imaginaire, ça n’est pas du tout le même propos qu’une association de protection de l’environnement qui va dire : il y a 30 % de poissons de moins qu’il y a 10 ans.“

Quels droits pour la nature en France ?

Pour la chercheuse, en matière de droit de la nature, l’avancée la plus récente est cette possibilité, portée par la décision de la Nouvelle-Zélande, d’obtenir « une parole des non-humains différente de la parole portée par les associations de protection de la nature classiques » et ce par l’intermédiaire « soit de scientifiques, comme les éthologues, soit de populations qui ont conservé des liens différents avec la nature, comme les Maoris« .

En France, si on est encore loin d’envisager la nature comme une entité vivante, avec ses propres droits, la situation évolue petit à petit. La nature est essentiellement envisagée comme une entité dans le cas des grandes catastrophes écologiques, à l’image des marées noires et des accidents industriels. En août 2008, dans l’émission Le Bien Commun, Antoine Garapon s’interrogeait, avec les avocats Malik Memlouk et Christian Huglo, sur la notion de préjudice écologique « pur », qui se distingue des classiques préjudices matériel et moral en ce qu’elle questionne les dégâts infligés directement à la nature plutôt qu’aux êtres humains :

« Une responsabilité partagée entre l’Etat ou un fonds qui serait, à tout seigneur tout honneur, le tuteur de la nature est une idée très séduisante. La nature est un objet juridique mais elle ne peut pas parler, elle n’a pas de personnalité. Il faut quelqu’un pour la faire parler. Et en même temps des associations pour la dynamiser.

Antoine Garapon

GENDXXI – Le Mag – Hors-série spécial Élections présidentielles

Filed under: Actualité, APNM, Association, Gendarmerie — Étiquettes : , — Isabelle Aubert-Baudron @ 10:52

Très chers adhérents et bénévoles,

Chers lecteurs

La rédaction du magazine vous invite à prendre connaissance de ce hors-série de « GENDXXI – Le Mag » du mois de Mars 2017.

cliquez ici

AU SOMMAIRE DANS CE NUMÉRO :

-ACTUALITES DU MINDEF
CONCERTATION : NOUVELLE DONNE

-ELECTIONS PRESIDENTIELLES
QUEL PROGRAMME ?

-QUESTIONS AUX CANDIDATS
LISTE DES THEMATIQUES

-CANDIDATS A L’ELECTION PRESIDENTIELLE
LISTE OFFICIELLE

 

Nous vous en souhaitons bonne lecture.

Associativement

Rédaction le Mag GendXXI

redaction.lemag@gendxxi.org

Commencez votre blog avec WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :